Bouffe

La Bonne Étoile : un resto éphémère 100% québécois

la bonne étoile

Les restos éphémères, c’est peu commun. C’est pourtant le pari qu’a fait La Bonne Étoile, petite sœur de Chez Rioux & Pettigrew.

Accueillies au restaurant Chez Rioux & Pettigrew du quartier du Vieux-Port, ma sœur et moi traversons les cuisines pour nous rendre dans une seconde salle à manger, celle de La Bonne Étoile. Nous sommes transportées dans un décor vintage où trônent de grandes tablées accueillantes. Les chaises dépareillées entourent les tables en vieux bois. Les bibliothèques sont remplies d’objets éclectiques, tout comme le bar. Sur un pan de mur, ce sont de grandes caisses remplies de produits du marché qu’on peut apercevoir. Quelques photos s’imposent!

Et au fond du restaurant, on se rend bien compte qu’en fait nous sommes face à la rue. Les grandes fenêtres donnent sur la marina. J’ai demandé au serveur pourquoi ne pas avoir développé ce local si bien situé plus tôt. Il s’avère qu’un bureau d’avocat habitait les lieux. Ceux-ci ayant quitté le local, le propriétaire de Chez Rioux & Pettigrew a décidé de louer l’endroit pour y installer un restaurant éphémère.

Éphémère, car les chefs Charles Provencher-Proulx & Alexandra Roy voulaient un espace pour promouvoir les produits de saison et du terroir. Chose faite, car tous les produits viennent de producteurs locaux ou québécois. Même la carte des vins est québécoise.

Des plats 100% frais

Sur le menu qui change chaque mois, on retrouve des produits d’une grande fraîcheur. J’ai aussi découvert des saveurs locales qu’on ne met pas assez de l’avant. Pourquoi ne pas utiliser des algues du St-Laurent plus souvent?

Les plats étaient présentés de façons originales dans de la vaisselle dépareillée au charme ancien. Des aliments simples côtoyaient des assaisonnements méconnus. Sans prétention, les chefs réinventaient les mets.

J’aurais beau vous décrire tout le menu, celui-ci sera remplacé par une nouvelle carte dès août arrivé.

J’ai tout de même adoré la fraicheur des huitres, les saveurs fumées du plat de moules et tomates, les parfums forestiers du velouté de champignons ainsi que la douceur de l’ombre chevalière sur lit d’avoine. J’ai aussi adoré le dessert : une version réinventée du shortcake aux fraises avec un sorbet aux herbes. Un délice!

Qu’aura-t-on droit en août? Je n’en sais rien! Mais je peux vous dire que les plats de juillet étaient exquis et que le service était excellent. J’ai été invité lors de la soirée de presse, alors que tout était en place pour nous charmer, mais l’accueil était impeccable!

Je recommande cette adresse si vous voulez redécouvrir toutes les saveurs que notre province a à offrir.

Il vous reste une pincée de jours pour découvrir le menu de juillet à La Bonne Étoile. Sinon, rendez-vous pour le menu d’août au 160, rue Saint-Paul à Québec.

Comptez-vous visiter La Bonne Étoile?

You Might Also Like

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire