Maison

15 façons de commencer une vie zéro déchet

zéro déchet

J’ai récemment commencé à m’intéresser au mode de vie zéro déchet. C’est plus facile que je l’imaginais de faire de petits changements pour réduire ce que je jette. Voici 15 façons simples de produire moins de déchets.

D’abord, qu’est-ce que le zéro déchet?

C’est un mode de vie qui vise à complètement réduire notre production de déchets et même de recyclage. La philosophie du zéro déchet mise sur des produits durables, écologiques et compostables. Le plastique est pratiquement banni tout comme la majorité des fibres synthétiques.

Ça semble radical. Cependant, ça, c’est le but ultime. Il est possible de pratiquer un mode de vie minimaliste où chaque petit geste compte et sans perdre la tête.

De nos jours, il est difficile de couper complètement le plastique et les déchets de notre vie. Je crois tout de même que plusieurs gestes simples peuvent être faits pour aider la Planète. Il suffit de faire des changements progressifs et trouver des alternatives réalistes pour son mode de vie.

J’ai commencé par évaluer ce que je jetais à la poubelle. J’ai fait une liste où d’un côté j’écrivais mes déchets et de l’autre, des alternatives. Prendre conscience de ce que je jette a été le premier pas pour faire des changements dans ma vie. J’ai l’intention d’apporter des changements au cours de la prochaine année (je ne fais pas tout ça d’un coup). Voici en rafale, 15 façons de réduire facilement ce qu’on jette pour commencer une vie zéro déchet.

Choisir des produits réutilisables dans la cuisine

Je n’achète plus de papier essuie-tout. J’ai remplacé leur utilisation par des linges lavables. Les comptoirs sont lavés avec de vieilles guenilles, les fruits essuyés avec un linge propre, les plats sont beurrés avec un petit pinceau. Bref, j’ai trouvé des alternatives à toutes mes utilisations.

Opter pour des alternatives à la pellicule plastique

Il existe plusieurs alternatives à la pellicule plastique pour conserver les aliments. La plus simple selon moi, utiliser des contenants. Il existe aussi des couvercles en silicone ou en tissu pour couvrir les bols.

Enfin, on peut aussi utiliser l’emballage Abeego. C’est un linge fin recouvert de cire d’abeille. Ça se plie et se déplie pour conserver la nourriture. L’emballage est nettoyable puis compostable à la fin de sa vie utile.

Prioriser les contenants en verre, en métal ou en bois

J’avais déjà beaucoup de contenants en verre chez moi. Ils sont essentiels pour conserver mes aliments au frais plus longtemps. Ces contenants sont durables, se nettoient facilement et en plus, le verre et l’aluminium se recyclent à l’infini. Ce sont des matières à prioriser.

Je me suis procuré de petits contenants Bernardin de 125 ml pour y mettre ma compote maison et du yogourt acheter en gros. J’ai aussi des plats à lunch en verre et bambou de chez IKEA.

Utiliser des contenants à lunch réutilisables

Plus aucun sac en plastique! Je préfère les contenants réutilisables. J’ai présentement des contenants en verre et en plastique. Je continue d’utiliser ces derniers, car ils sont encore en parfait état même après 5-6 ans. J’utilise aussi mes petits sacs à vrac Dans le sac pour le pain, par exemple.

Apporter des ustensiles réutilisables pour le lunch

J’apporte des ustensiles réutilisables pour mes lunchs au travail depuis des années. De plus, pensez à en avoir dans un tiroir pour éviter d’utiliser les ustensiles en plastique. J’apporte aussi un linge réutilisable pour remplacer la serviette en papier. C’est aussi pratique d’en avoir dans l’auto ou dans son sac si on prévoit manger à l’extérieur dans un casse-croûte.

Opter pour une paille réutilisable

J’en ai une du Starbucks que j’ai eu avec mon verre réutilisable pour Frappuccino. Après chaque utilisation, je la rince immédiatement et je n’ai pas de problème de salubrité. Il existe même de petites brosses pour les nettoyer. Autre option : des pailles en aluminium. Vous pouvez chercher « reusable straw » sur Amazon ou ailleurs pour trouver des ensembles peu couteux.

Trainer une bouteille d’eau réutilisable

Je n’achète plus de bouteille d’eau en plastique. Je préfère trainer une bouteille réutilisable en aluminium. C’est une matière durable et recyclable à l’infini. La S’well est plus dispendieuse, mais garde l’eau froide (ou chaude) très longtemps.

Dans le même ordre d’idée, j’ai aussi un thermos pour mon café et un verre réutilisable pour mes Frappuccino ou thés glacés.

Utiliser des sacs réutilisables pour les produits à l’épicerie

Pour éviter d’utiliser les petits sacs en plastique de l’épicerie, j’utilise des petits sacs en coton de Dans le sac. Ils sont pratiques pour les légumes, les fruits, les noix et le vrac. À laver au besoin.

L’été, ces sacs sont très pratiques pour aller au marché. Je demande souvent si je peux utiliser mes sacs en coton plutôt que de prendre le contenant vendu avec le produit. Les marchants sont souvent ouverts à l’idée et ils peuvent réutiliser leurs contenants.

Utiliser des sacs de magasinage réutilisables. Tout le temps.

Pas juste à l’épicerie. J’apporte maintenant des sacs de magasinage quand je vais acheter des vêtements, des chaussures ou tout autre produit. Fini les sacs de plastique.

Utiliser des balles de séchage

Pour remplacer le Bounce et faire sécher la lessive plus rapidement, les balles de séchage en laine sont idéales. J’ai acheté les miennes chez Simons. Mai j’en ai aussi trouvé de petits artisans sur Etsy et Amazon.

Remplacer la brosse à dents en plastique pas une en bambou

En utilisant une brosse à dents en matière biodégradable, j’évite de jeter du plastique à poubelle tous les 3 mois. J’ai trouvé une petite compagnie de la Colombie-Britannique qui fabrique des brosses à dents en bambou : Brush Naked. On peut s’abonner pour recevoir chaque saison une nouvelle brosse à dents. Le plus : la livraison est incluse dans le prix et l’emballage est compostable.

Opter pour des cotons démaquillants réutilisables

Dans ma salle de bain, c’était mon plus grand déchet. Avec mes cotons réutilisables, je me démaquille façon zéro déchet. J’ai seulement à laver les cotons chaque semaine avec ma lessive habituelle. J’ai acheté ceux de la marque Omaïki en coton et bambou qui sont ultra doux!

Réduire le plastique avec un pain de savon sans emballage

Pour remplacer la pompe à savon en plastique, le gel douche et même le shampooing, les pains de savon sont idéaux. Je m’assure de les acheter avec le moins d’emballage possible. Dans ce domaine, Lush est très connu pour ses produits de qualité sans emballage. J’aime bien leur shampooing en barre Panoramix. En pharmacie, j’aime beaucoup les savons au lait de chèvre Caprina qui sont très doux et sentent si bons! C’est ce que j’utilise pour me laver les mains.

Racheter des linges Swiffer et Duster réutilisables

Ici, on est mieux de prioriser la balayeuse, le balai et les chiffons, mais si comme moi vous avez déjà un Swiffer, penser à l’utiliser avec des linges réutilisables. Il est possible de faire soi-même ses lingettes et plumeaux, mais de petits artisans en fabriquent et en vendent sur Etsy.

Emballer les cadeaux consciemment

Dans un autre ordre d’idée, il n’y a rien de moins durable que des emballages cadeaux. J’essaye d’abord de réutiliser les emballages de mes achats en boutique ou en ligne (papier chiffon, sac, boîte en carton, etc.). Il existe aussi des emballages en tissu réutilisables. Lush en vend de très beaux, mais de simples bouts de tissu peuvent convenir.

En bonus : réduire et refuser sont les solutions les plus simples

Enfin, il est possible de tout simplement réduire sa consommation de papier et de plastique plutôt que d’arrêter complètement. Refusez aussi la facture au magasin si possible, les publipostages à la poste et les serviettes de table inutiles au restaurant. À vous d’être créatifs maintenant!

J’espère que ces alternatives vous inspireront à diminuer vos déchets.

Quelle solution zéro déchet allez-vous essayer ou faites-vous déjà?

You Might Also Like

1 Commentaire

Laisser un commentaire