Bouffe

The Flying Pig : le meilleur restaurant de Vancouver

Lors de mon plus récent voyage à Vancouver, j’ai peut-être essayé le meilleur restaurant de la ville. La cuisine gourmande de The Flying Pig est à tomber!

The Flying Pig était sur ma liste de restaurants à essayer depuis mon premier voyage à Vancouver en 2017. Timing raté, je ne l’avais pas essayé cette fois-là. Mais ce n’était que partie remise.

Cet été, arrêt dans la plus grande ville de Colombie-Britannique lors de notre roadtrip. Passage obligé! Nous sommes arrivés en fin de journée. Avec le temps gris, se promener dans Gastown pour trouver un resto était l’option la plus intéressante. On était certains d’y trouver quelque chose à notre goût. J’avais très envie d’essayer The Flying Pig, situé à quelques pas de la fameuse Steam Clock. Mais en voyage avec trois autres personnes, je fais parfois des compromis.

Après avoir regardé quelques cartes ici et là, je suggère d’aller voir The Flying Pig. Une hôtesse est même à la porte pour attirer des gens bien que le resto soit plein. Le menu est alléchant, mais on décide d’aller voir un autre restaurant avant d’arrêter notre choix. Quinze minutes plus tard, on attendait notre table à The Flying Pig.

Ambiance désinvolte et plats délectables

Et quelle bonne décision nous avons prise! Déjà avant d’être assis, l’ambiance est animée et décontractée. Nous avons eu une table installée juste à côté du long bar rempli. Le décor, dans un esprit post-industriel, reste assez simple avec ses grands murs blancs. Des accents de briques vieillies rappellent les bâtiments de Gastown de la fin du 20e siècle. Les luminaires, qu’on croirait presque d’origine, tamisent l’ambiance. Pourtant, rien ne fait démodé. Les grandes ardoises, où le menu du jour est écrit à la main, ajoutent au charme de l’endroit et donne déjà le ton des plats qui seront engloutis.

D’ailleurs, le menu est comme je les aime. Pas trop long, ni trop court et avec une belle variété de plats, sans aller dans toutes les directions. On y sert une cuisine bistro faite avec des produits locaux. Les viandes et les poissons sont à l’honneur sur la carte. Si les plats rappellent des classiques, ce sont les assaisonnements – simples – qui ajoutent la touche unique des chefs John Crook et Erik Heck.

J’y ai pris les orecchiettes aux crevettes ainsi qu’un accompagnement de choux de Bruxelles. Un délice! On n’a pas lésiné sur les crevettes. En plus, les plats de pâtes sont accompagnés d’un petit pain à l’ail. Que demander de mieux! Les portions sont généreuses sans être énormes. J’ai même partagé mes choux de Bruxelles (grillés avec du parmesan et du citron) avec la table. Les sceptiques ont été confondus, car ces petits choux sont divins. Je les recommande si votre plat n’a pas déjà un accompagnement. Idéal à partager à deux.

Tout comme moi, tout le monde à table a été satisfait de son choix, tout aussi savoureux. Rigatonis bolognèse et saumon du jour avec ses légumes ont fait fureur!

Et que dire du service! Notre serveur était sympathique, patient et toujours prêt à répondre à nos questions ou remplir nos verres d’eau. De la cuisine, nos plats sont rapidement arrivés sur la table, encore bien chauds.

D’autre part, la carte des alcools, comme le reste du menu, est simple, mais avec une belle variété de choix pour tous les goûts. Et les prix ne sont pas exorbitants. Dans l’ensemble, les prix sont justes pour tout ce que nous avons commandé.

Verdict final

C’est donc sans surprise que je vous recommande The Flying Pig si vous êtes de passage sur la côté Ouest. Pour bien manger à un prix tout de même abordable et dans une belle ambiance, c’est l’endroit tout indiqué.

Évidement, je n’ai pas essayé tous les restaurants de la ville, mais je suis tout de même prête à lui décerner le titre de meilleur restaurant de Vancouver. C’est une valeur sur pour un repas savoureux.

Est-ce que cette revue de The Flying Pig vous donne faim?

You Might Also Like

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire