Lifestyle

Utiliser les médias sociaux comme une minimaliste

médias sociaux

Il existe plusieurs façons d’utiliser les médias sociaux de façon moins intrusive et plus consciente. Voici 8 astuces pour les utiliser comme une minimaliste.

Depuis environ un an, je transforme mes habitudes pour vivre de façon plus simple, plus minimaliste. Jusqu’à présent, j’en vois beaucoup de positif.

Les médias sociaux n’ont pas échappé à une cure détox. Instagram, Pinterest, Facebook et les autres prennent beaucoup de place dans ma vie. Je passais beaucoup trop de temps sur les médias sociaux. Je regardais beaucoup de choses qui ne m’intéressaient pas : des mèmes partager par mes «amis», des influenceurs qui me rendaient jalouse, des nouvelles terribles, des statuts de personne dont je ne me souviens même plus où nous nous sommes rencontrées. Bref, j’ai décidé de minimiser mon utilisation de ces plateformes sociales. Je suis encore une grande consommatrice, mais voici ce que j’ai appris depuis quelques mois.

1. Désactiver les notifications

C’est la première chose à faire pour réduire son utilisation des médias sociaux. Ne plus recevoir de notifications tout le temps permet de se concentrer sur le moment présent plutôt que de regarder son cellulaire. J’ai tout enlevé, même les petites bulles rouges avec un simple chiffre. En fait, je n’ai gardé que les notifications pour les appels, les textos et les rappels que j’ai volontairement mis et qui me simplifient la vie. Maintenant, je vois les notifications seulement quand je choisis d’aller sur l’application.

2. Choisir ses médias sociaux

Pas besoin d’être sur toutes les plateformes. J’ai choisi de garder seulement mes médias sociaux préférés. J’ai donc complètement supprimé mon compte Twitter et j’ai dit bye, bye aux applications Facebook et LinkedIn sur mon téléphone. Il ne me reste donc que Pinterest et Instagram sur mon mobile.

3. Se désabonner des comptes qui ne comptent pas

J’ai cessé de suivre beaucoup de marques, d’influenceurs, de médias et même, des contacts avec qui je n’avais plus vraiment de lien. Ç’a fait du bien! Pour passer moins de temps sur les médias sociaux, je devais voir moins de contenu. J’ai donc supprimé encore plus de gens, de pages et de comptes. Maintenant, sur Facebook, j’ai moins de 150 amis; sur Instagram, je suis moins de 350 comptes. J’ai aussi mis en sourdine des stories qui ne m’intéressaient pas. Et sur Messenger, je désactive parfois les notifications de certaines conversations moins importantes (hello, conversation de groupe). En voyant moins de choses, je reste moins longtemps sur les médias sociaux.

4. Être conscient de son utilisation

Je travaille encore sur ce point. Mon utilisation doit être plus plus consciente et intentionnelle. Je ne veux pas nécessairement tendre la main vers mon cellulaire et ouvrir Instagram quand je m’ennuie. Évidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire. Voici les astuces que j’ai trouvées pour être plus intentionnelle dans mon utilisation :

  • Laisser mon téléphone dans une autre pièce ou dans mon sac.
  • Avoir des périodes dédiées pour utiliser les médias sociaux.
  • Mettre un minuteur pour la période de temps que je me permets sur les médias sociaux.
  • Activer le mode Ne pas déranger de 20h30 à 7h (ou les heures qui vous conviennent).
  • Avoir une liste des choses que je veux consulter sur mon cellulaire et m’y tenir pour éviter de retourner sur les médias sociaux.

5. Publier moins

Dernièrement, je publie moins sur les médias sociaux. Quelque chose qui a d’abord été « involontaire » s’est avéré être bénéfique. Souvent, quand je publie une photo sur Instagram, j’ai hâte de voir les likes. En publiant moins, je suis moins tentée d’aller voir et revoir les notifications.

Je ne crois pas que le fait qu’Instagram souhaite ne plus afficher le nombre de likes sous les photos changera quoi que ce soit dans ce cas-ci, car «  les personnes à qui appartiennent les photos et les vidéos pourront voir le total de mentions d’appréciation », rapport Radio-Canada.

6. Faire autre chose

J’ai glissé un mot sur le fait que je vais parfois sur les médias sociaux quand je m’ennuie. La meilleure solution est donc de m’occuper et faire autre chose. J’essaie par exemple de lire un livre plutôt que de retourner pour une quatrième fois sur Pinterest.

Aussi, quand je suis avec mes amis ou ma famille, j’évite d’avoir mon cellulaire à côté de moi. Je préfère profiter du temps que j’ai avec eux sans distraction.

7. Prévoir une journée Digital Detox

Je veux essayer de prendre une journée Digital Detox. Une journée où je ne peux pas du tout utiliser mon ordinateur, mon cellulaire ou ma tablette. Rien. Je veux décrocher de la technologie et faire n’importe quoi d’autre. C’est presque mission impossible avec mon emploi. Néanmoins, lors de mes vacances, ce sera indispensable. C’est aussi possible de faire de mini détox de quelques heures si une journée complète n’est pas une option immédiate.

8. Avoir un plus petit forfait mobile et couper ses données

J’ai toujours eu un petit forfait mobile. Présentement, j’ai 1 Go de données par mois. En comparaison avec les forfaits les plus populaires, c’est peu. Pour moi, c’est amplement suffisant. Mon réseau 3G/LTE est donc toujours fermé pour éviter de faire exploser mon forfait. Je l’ouvre seulement quand j’en ai besoin. Ça me permet d’être plus consciente de mon utilisation et ça évite que je scroll encore et encore sur Instagram dans l’autobus. Je vais plutôt télécharger des podcasts ou lire un magazine papier. Point bonus : ça me coûte moins cher!

Si vous avez des astuces pour utiliser la technologie et les médias sociaux de façon minimaliste, laissez-les dans les commentaires.

You Might Also Like

7 Commentaires

  • Répondre
    LYDIE DEE
    1 juin 2019 à 09:45

    Journée Digital Detox : il faudra que j’essaie un jour ! J’ai dû me passer de mon smartphone un jour d’oubli dans une pharmacie, et me passer d’internet pendant toute une semaine suite à un changement d’opérateur qui s’est mal passé -> j’avais l’impression que le monde continuait de tourner sans moi (je ne regarde pas les informations télévisées).

    Pour le reste, mon utilisation d’Instagram est raisonnée : je ne suis pas de « célébrités » (à part Nikos Aliagas qui est un excellement photographe). Je fais régulièrement la chasse aux faux abonnés. Je ne publie que ce qui me fait plaisir (pas de quête du like).

    J’utilise Twitter comme agrégateur de flux en sélectionnant drastiquement mes abonnements.

    Je déteste Facebook !

    Bref, en dehors de mon addiction à mon téléphone, ma présence sur les réseaux sociaux tend vers la raison (enfin presque).

    • Répondre
      Stéphanie
      1 juin 2019 à 10:42

      Les médias sociaux ne sont pas mal! Je trouve qu’ils peuvent être bénéfiques pour garder contact avec nos amis et s’inspirer. Il faut simplement trouver un équilibre et que ça ne devienne pas malsain. J’espère que tu réussiras une journée digital detox!

  • Répondre
    Cynthia F.
    30 mai 2019 à 05:46

    Je suis d’accord avec toi, faire une digital détox de temps en temps est important. Je trouve qu’on en fait pas assez régulièrement!

    • Répondre
      Stéphanie
      1 juin 2019 à 10:44

      À quelle fréquence aimerais-tu faire une journée Digital Detox?
      Avec mon travail, ce n’est pas simple, mais je viserai une fois chaque saison. Est-ce trop ambitieux?

      • Répondre
        Cynthia F.
        2 juin 2019 à 04:44

        Pour ma part, j’aurais même dit une journée par mois! Après tout dépend de son addiction je pense

        • Répondre
          Stéphanie
          2 juin 2019 à 09:24

          Le mieux selon moi, c’est de choisir une fréquence qui convient à son style de vie.
          Merci pour ta réponse! 🙂

  • Répondre
    Brigitte Bernier
    26 mai 2019 à 19:18

    J’utilise les médias sociaux pour, premièrement, rester en contact avec mes deux filles que j’adore. J’ai 20 amis sur facebook et j’ai volontairement un vieux cellulaire qui « slide » à $25 par mois pour éviter d’être trop sur mon cellulaire. Je lis le plus beau blog…sens du style.. sur ma tablette. Comme les « madames » de mon âge, j’utilise mon ipad pour prendre des photos et je n’utilise pas Photoshop même pour les photos de moi.

Laisser un commentaire