Voyage

11 façons d’économiser en voyage

Avec mes derniers voyages, j’ai testé plusieurs astuces pour éviter de casser ma tirelire. Je vous partage donc 11 façons d’économiser en voyage pour profiter de vos vacances à petits prix.

Mes deux gros derniers voyages, ceux où il faut prendre l’avion, étaient dans des villes ou des pays qui coûtent chers. Vancouver et l’Islande ne sont pas les destinations les plus abordables. Pour éviter de tout flamber mon argent en 10 jours, j’ai trouvé quelques façons d’économiser en voyage. Logement, nourriture, transport, activités, il y a des astuces pour tout.

Voyager les journées les moins chères

J’utilise beaucoup Google Flights pour trouver les vols et surtout les journées les plus abordables pour voyager. J’essaie de prendre des vacances en milieu de semaine, les billets d’avion y sont souvent moins onéreux. Les mardis, mercredis et samedis sont souvent moins chers… mais il faut vérifier. La meilleure option, c’est souvent la flexibilité sur les dates d’aller et retour.

C’est aussi plus avantageux d’acheter ses billets les mardis ou mercredis. De plus, les prix sont souvent au plus bas, environ 6 semaines avant le départ.

Voyager à plusieurs

Pour certaines choses, voyager en petit groupe sera plus économique. Des choses comme la location de voiture, les chambres privées, l’épicerie et les abonnements à des cartes de membre. Avec un groupe de 2 à 4 personnes, les frais communs peuvent être partagés entre tous les membres.

Par exemple, quand j’ai voyagé avec ma soeur, nous partagions les frais pour la voiture et l’essence. On pouvait aussi payer qu’une seule fois l’abonnement à HI hostels en chambre privée.

Trouver le meilleur type de logement

Justement, le nombre de voyageurs avec qui je pars aura une influence sur le choix du logement. Seule, je vais préférer les auberges de jeunesse. Là, je peux payer un seul lit dans un dortoir. Au contraire, à 4 personnes, le prix d’une chambre d’hôtel ou d’un Airbnb est parfois plus avantageux.

À lire : Ma première expérience avec Airbnb

Dénicher des réductions

Il y a de nombreuses façons de trouver des codes promotionnels ou des coupons de réduction. J’ai souvent trouvé des coupons dans les brochures touristiques (en centre d’information ou dans des lieux comme des centres commerciaux) pour les activités. J’ai aussi pour vous des offres pour économiser sur votre premier Airbnb ou votre réservation avec Booking. Profitez-en!

Utiliser les cartes de membre

Dans le même ordre d’idée, de nombreuses cartes offrent de très bons privilèges pour économiser en voyage. Ma carte de crédit est un bon exemple. Avec Desjardins, j’ai des rabais sur la location de véhicules ou sur certains hôtels. D’autre part, si vous avez déjà votre abonnement à HI hostels, cette carte offre des rabais dans des dizaines de villes partout dans le monde. On retrouve beaucoup de rabais pour des autobus voyageur comme Greyhound, des attractions locales ou des visites en groupe. Et je ne fais que nommer ces deux options, mais il en existe bien d’autres avec leurs propres avantages (CAA, ISIC, etc.). Enfin, la carte étudiante permet aussi d’obtenir des rabais notamment dans les musées.

Visiter les sites des attractions et acheter ses billets à l’avance

Pour trouver des rabais, il reste une dernière option : les sites des attractions. Pour attirer les touristes, les attractions usent parfois d’offres promotionnelles. Vérifier s’il n’y aurait pas des rabais quelconques sur leur site web ou leurs médias sociaux.

Un des rabais les plus fréquents est une réduction sur l’achat de billet à l’avance. Il est certain que cela laisse moins de place à la spontanéité d’un voyage, mais pour 1-2 attractions que je veux vraiment voir, je suis prête à prendre le risque. Et parfois, ça fait sauver la file d’attente interminable pour la billetterie le jour même.

Au Blue Lagoon, il faut absolument réserver à l’avance.

Participer à des évènements gratuits

Toutes les grandes villes ont des évènements ou des activités gratuites. Avec un peu de recherche, on peut en trouver n’importe où et pour tous les goûts. Par exemple, j’ai trouvé des cours de yoga gratuits chez Lululemon, des spectacles ou prestations en plein air et bien sûr des festivals. Plaisir à zéro dollar!

Et si vous voulez faire un peu de sport, plusieurs gyms offrent des essais gratuits (une séance ou une semaine). J’en avais justement profité lors de mon voyage en Europe.

Bien choisir son mode de transport

Dans les grandes villes, les transports en commun font souvent le trajet entre les hôtels et auberges et les attractions populaires. On oublie donc la voiture (et les frais de stationnement).

Pour acheter les titres de transport les plus avantageux, j’estime le nombre de passages dont j’aurai besoin. Je choisis ensuite entre des billets à l’unité ou des cartes couvrant le nombre de jours nécessaire. À Amsterdam, j’ai opté pour un laissez-passer valide 48h. À Vancouver, pour des billets à l’unité. Dans ce cas-ci, avant d’acheter des titres de transport, j’ai vérifié Google Maps pour savoir si ce ne serait pas plus simple à pied. Et ce l’était très souvent!

À Vancouver, il y avait aussi de nombreuses navettes gratuites vers les attractions qui n’étaient pas au centre-ville. Je n’avais qu’à me rendre à un point de rencontre centrale pour voyager sans frais.

Une dernière chose, si vous avez un abonnement mensuel au transport en commun, sachez qu’il offre souvent des avantages. Avec le RTC (Québec), j’ai quelques réductions locales, mais surtout, j’ai le Privilège STM. Cela me permet d’utiliser gratuitement le réseau de transport montréalais.

Éviter les frais méconnus et s’informer sur le pourboire

Voici deux exemples qui disent tout.

À Amsterdam, il y a une taxe sur l’hébergement. Pour l’éviter, il suffit bien souvent de payer en argent comptant. Informez-vous avant de réserver. J’ai donc pu économiser 5% sur le prix de mes auberges.

En Islande, on ne donne jamais de pourboire. Jamais. Cela permet d’éviter des sommes qui peuvent grimper rapidement vu le haut coût de la vie dans ce pays.

Pour bien vous informer, je recommande de lire les guides du Routard qui sont remplis de bonnes astuces.

Pas de pourboire, 10, 15% ou 20% de la note? Cela dépend de la ville dans laquelle vous êtes.

Cuisiner plutôt que manger au resto

Lorsque j’ai voyagé en Islande, je savais que les restaurants et même la nourriture étaient assez chers. C’est pourquoi, avec ma soeur, nous avons décidé de cuisiner. Nous avons choisi des Airbnb et des auberges avec cuisinette. Nous avions aussi un sac « thermique » qui nous servait de glacière. On a réellement pu économiser en voyage!

Autre astuce : profiter des déjeuners gratuits dans la plupart des auberges de jeunesse.

Se procurer les spécialités locales à l’épicerie

Vous voulez manger du chocolat en Belgique, du Skyr en Islande ou n’importe quels bonbons locaux ? Achetez en épicerie! C’est souvent moins cher que dans les restaurants ou les boutiques spécialisées ou même au Duty Free. Et c’est tout aussi bon!

Si vous êtes rendu ici, j’imagine que vous aimez les voyages autant que moi. À moins que ce soit économiser en voyage qui vous a poussé à tout lire. Alors, que vous partiez en voyage maintenant ou dans quelques mois, n’hésitez pas à consulter à nouveau cet article. J’espère qu’il vous aura été utile.

N’hésitez pas à me partager vos façons d’économiser en voyage.

You Might Also Like

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire