Astuces et conseils

Microinfluenceurs, ne vous faites pas avoir!

microinfluenceurs

J’ai l’opportunité de voir les deux côtés de la médaille quand on parle de microinfluenceurs. Voici ce que j’ai appris et les faux pas à éviter!

J’ai travaillé en marketing pendant cinq ans. J’ai fait plusieurs campagnes d’influence et j’ai travaillé avec de nombreux créateurs de contenu. Certains sont très populaires et comptent des dizaines ou centaines de milliers d’abonnés. D’autres n’ont qu’une poignée d’abonnés, mais créent du contenu de grande qualité. Selon les projets, je sélectionne les meilleurs créateurs et les rémunère selon leur valeur.

Je suis également blogueuse depuis 2013. J’ai toujours été dans cette catégorie de microinfluenceurs, ce qui me convient parfaitement. C’est ainsi que j’ai eu la chance de travailler avec quelques marques et d’être invitée à des évènements exclusifs. J’ai donc vu les deux côtés de la médaille.

Je dois dire que j’ai reçu des offres de tous genres (bien que j’en reçoive peu). Il y a quelques mois, j’ai commencé à recevoir des communications d’une agence de relation publique de Montréal qui propose un programme pour les microinfluenceurs. Ce programme et leur approche sont, selon moi, le parfait contre-exemple des bonnes pratiques. Voici pourquoi.

Des communications groupées

D’abord, l’agence ne personnalise pas ses courriels. C’est un envoi de masse.

Je comprends que pour qu’une campagne en collaboration avec des microinfluenceurs fonctionne, leur nombre doit être plus grand. Cependant, peu importe le nombre d’abonnés, je suis convaincue qu’on bâtit des relations plus fortes en faisant au moins l’effort de personnaliser le courriel avec le prénom de la personne. C’est signe qu’on s’intéresse vraiment à ce qu’elle fait et qu’on a pris le temps de la connaître.

Une communication à sens unique

Les deux offres que j’ai reçues de cette agence étaient définitivement à sens unique : voici ce qu’on t’offre, c’est oui ou c’est non.

En tant que blogueuse et créatrice de contenu, j’aime collaborer sur des projets qui me permettent de promouvoir un produit à ma façon. Cela rend la promotion beaucoup plus organique et pertinente pour mes abonnés. Je déteste me faire imposer une liste de choses à mentionner. Je préfère créer et collaborer en équipe. C’est avantageux pour les deux parties.

Prenez donc le temps de discuter de votre stratégie avec les créateurs qui vous intéressent. Ils connaissent leur communauté et leurs forces mieux que vous. Ils sont les mieux placés pour vous suggérer des idées créatives. Cela demande certes plus de temps, mais c’est valorisant pour tout le monde.

Des compensations ridicules

Troisièmement, la compensation pour promouvoir ces campagnes était ridicule. En voici un exemple. Pour une campagne, on me proposait comme compensation de courir la chance de gagner une enveloppe de coupon-rabais. On se moque de moi, non?

Je ne demande pas une rémunération énorme, mais là, c’est rire de moi. Pensez au temps que ça prend pour se procurer le matériel et le produit (car on ne me l’offrait même pas), prendre la bonne photo, l’éditer, écrire le texte et mettre le tout en ligne. En plus de la gestion de courriels avec l’agence…

Je blogue par plaisir, mais mon temps et mon travail ont aussi une valeur. Ne l’oubliez pas!

Amis blogueurs, ne vous faites pas avoir! N’acceptez pas des partenariats ridicules dans l’espoir d’avoir de meilleurs partenariats plus tard. Vous réduisez la valeur de tous les microinfluenceurs et vous vous faites exploiter. Sachez dire non.

Le travail des microinfluenceurs a une valeur

Qu’ils soient microinfluenceurs ou macroinfluenceurs, les créateurs de contenu ont une valeur pour les marques. Ils créent du contenu unique et de qualité pour alimenter les plateformes. Ils apportent une crédibilité au service et ils font vivre le produit.

Leur travail doit être souligné à leur juste valeur. Considérez les efforts qui sont déployés pour créer le contenu que vous voulez. Personnalisez vos offres, discutez avec eux et ne soyez pas radins. Vos relations avec des microinfluenceurs s’entretiennent. Ensemble, vous pourrez tous les deux grandir.

Que pensez-vous des partenariats avec les microinfluenceurs?

Vous aimerez aussi