Lecture

Ce que j’ai pensé du livre The Conscious Closet

Livre The Conscious Closet

Le livre The Conscious Closet se veut un guide pour créer une garde-robe éthique et durable qu’on va aimer. Voici ce que j’en ai pensé.

En achetant ce livre, j’avais vraiment envie d’en apprendre plus sur la mode durable. Comme vous le savez si vous venez ici fréquemment, c’est un sujet dont je parle de plus en plus.

Il s’agit du second livre de la journaliste new-yorkaise Elizabeth L. Cline. En 2012, elle a publié Overdress qui traitait du fast fashion. Dans ce deuxième ouvrage, elle couvre la création d’une garde-robe durable dans un livre bien découpé en 6 parties et 29 chapitres. En tout, c’est 300 pages d’information sur comment se débarrasser de ses vieux vêtements, créer un style durable, connaître les textiles et l’industrie, entretenir ses vêtements et provoquer le changement.

J’ai commencé lentement, car la première partie me semblait du déjà lu. Comment faire le tri de ses vêtements, ça fait très Marie Kondo. Il y a cependant de bons points sur comment s’en débarrasser de façon responsable, mais ce n’était pas ma partie préférée. On progresse ensuite sur comment créer une garder-robe éthique selon son style. J’y ai trouvé quelques ressources et astuces intéressantes. Notamment, les certifications à rechercher pour trouver des vêtements éthiques. Cependant, comme l’auteure est américaine, le livre présente beaucoup de marques et de ressources des États-Unis. C’est parfois difficile de trouver l’équivalent canadien.

La quatrième partie pourrait être un livre en soi. On y couvre rapidement les différents textiles utilisés dans la confection des vêtements, leurs avantages et leurs inconvénients. Cette section est ultra pertinente et aurait pu être bien plus exhaustive. C’est certain que je vais lire plus à ce sujet.

La cinquième partie est consacrée à l’entretien des vêtements. Il a des astuces brillantes! Certaines que je connaissais, d’autres auxquels je n’avais pas pensé. Je vous en reparlerai dans un prochain article de blog. Après tout, c’est la base de bien entretenir ses vêtements pour qu’ils durent longtemps.

Enfin, la dernière partie aborde les façons dont les consommateurs peuvent demander du changement dans l’industrie de la mode. Tout au long du livre, on apprend sur cette industrie qui est la seconde plus polluante au monde. Elle ne rayonne pas non plus du côté social. Si vous ne connaissez pas encore le mouvement Fashion Revolution, on en parle amplement. Elizabeth couvre aussi d’autres mouvements et comment s’impliquer.

Si j’ai semblé critique, sachez que j’ai beaucoup aimé le livre The Conscious Closet. Il est riche en information tout en étant assez digeste pour les novices. Personnellement, il m’a donné le goût d’en apprendre plus et pousser ma réflexion plus loin.

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire