Shopping

J’ai testé la vente seconde main de Bon magasinage

bon magasinage

Vendre et acheter des vêtements seconde main à travers le Québec est maintenant plus simple avec le site transactionnel Bon magasinage.

Le site web Bon magasinage a été créé en 2017 par Candice Bouchez. Cette Française expatriée à Montréal souhaite faire du « seconde main la première mode ». La plateforme qu’elle a lancée permet donc de connecter facilement vendeurs et acheteur de partout dans la province (et même ailleurs au Canada).

Vendre sur Bon magasinage

C’est assez simple d’annoncer les vêtements que je ne veux plus sur cette plateforme. Pas d’envoi à un entrepôt, pas de frais d’entrée. J’annonce gratuitement mes vêtements : photos, descriptions et quelques champs à sélectionner. En moins de 5 minutes, on peut avoir une annonce en ligne.

vetements seconde main bon magasinage

Le modèle d’affaire de Bon magasinage est de garder une côte de 20% + taxes lors de la vente. C’est un pourcentage qui permet tout de même de faire un montant satisfaisant. En contrepartie, le site crée les étiquettes d’envoi pour la poste et offre un très bon service à la clientèle. Ça permet aussi de soutenir une entreprise qui permet de réduire la production de vêtements.

La plateforme est simple et permet d’avoir une bonne communication entre vendeur et acheteur. Je crois qu’elle pourra évoluer pour avoir plus d’options comme des statistiques, un calculateur pour le prix et des options pour les annonces mieux adaptées. En somme, c’est une bonne plateforme.

Chaque vendeur est responsable de remplir les fiches, faire le service à la clientèle et faire l’envoi. L’envoi par la poste est ce que je préfère, mais il existe aussi une option de remise en main propre. Justement, l’envoi postal est simple, car c’est à l’acheteur de payer les frais. Avec l’étiquette fournie par Bon magasinage, pas de surprise au bureau de poste.

J’ai déjà vendu quelques vêtements et c’est tout en simplicité. Le paiement arrive quelques jours plus tard directement dans mon compte bancaire.

Acheter seconde main

Du côté de l’acheteur, c’est tout aussi simple. Le site web transactionnel est bien fait. Il y a plusieurs filtres pour trouver des vêtements à mon goût. Un essentiel pour l’achat seconde main. Sous chaque article, il y a aussi une section commentaire pour poser ses questions au vendeur. Évidemment, il y a un risque d’acheter un morceau de la mauvaise taille sans garantie. Cependant, si on connait déjà la marque et si le vendeur fournit assez d’informations, on retrouve parfois plus de détails que sur d’autres boutiques en ligne.

Avec la nouvelle fonctionnalité de panier d’achats, c’est facile d’acheter plusieurs morceaux au même vendeur et payer une seule fois les frais de livraison.

Mon premier achat fût un pantalon beige de la marque québécoise Odeyalo. Une trouvaille à petit prix que j’ai pu négocier. La communication avec la vendeuse était rapide et elle a posté le colis le lendemain.

Je souhaite acheter plus de vêtements vintage et seconde main, alors ce site facilite les transactions et permet de faire de belles trouvailles mode à petits prix. D’un côté, on économise et on fait un geste écologique. De l’autre, on peut faire un peu d’argent et éviter de jeter des vêtements à la poubelle.

Je comprends pourquoi il y a déjà plus de 10 000 membres sur la plateforme.

Vous pouvez visiter ma boutique sur Bon Magasinage. Je vous informe sur Instagram quand j’ajoute de nouvelles choses.

boutique en ligne bon magasinage

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire