Lifestyle

J’ai testé les sous-vêtements de règle Thinx

sous-vêtements thinx

Des alternatives plus écologiques pour ses règles, ça existe. Je ne parle pas de la cup, mais des sous-vêtements Thinx. À découvrir.

Ce n’est pas fait pour tout le monde, c’est certain. Même moi, au début, j’avais de nombreuses appréhensions. C’était une option inconcevable, car elle est nouvelle et l’idée dérange. Mais, elle est aussi intrigante, non?

Je me suis beaucoup renseigné sur les options zéro déchets ou écologiques disponibles et leur fonctionnement. J’ai découvert différents produits et différentes marques dans le processus : les serviettes en tissu, les culottes de règles, les serviettes 100 % coton biologique, la cup aussi. Des options offertes ici, d’autres non. Jusqu’à présent, l’une de mes préférées est la culotte Thinx.

Innovation et confort

Thinx est une compagnie newyorkaise créée en 2014 par Radha Agrawal, Miki Agrawal et Antonia Dunbar. La marque offre des produits pour les menstruations et souhaite briser le tabou autour des règles. D’ailleurs, la marque est féministe, inclusive, moderne et généreuse.

Son produit-phare est la culotte Hiphugger. Comme tous les modèles offerts par Thinx, elle permet d’avoir ses règles sans d’autres protections (serviettes, tampons, etc.). Elle peut-être utiliser seule les jours plus légers ou avec une cup ou un tampon pour éviter les fuites les jours plus intenses. La technologie : une superposition brevetée de 4 tissus faits pour absorber les fluides et les odeurs et éviter les fuites. La hiphugger permet ainsi de contenir l’équivalent de 2 tampons réguliers. D’autres modèles, seulement un. Et le modèle Super, 4.

En soi, la culotte peut être comparée à un hybride entre la culotte normale en coton et le bas de bikini. C’est plus épais qu’un dessous en coton, mais bien plus mince qu’une serviette sanitaire. Et le confort est incroyable!

C’est justement ce qui m’a convaincu, le confort. Et si vous n’êtes pas certain de votre taille ou du modèle, il est possible de tester les culottes pendant 60 jours et de la retourner si ça ne fait pas. De mon côté, j’ai pris ma taille normale : du small. Ce n’est ni trop grand, ni trop petit. En fait, c’est peut-être un peu plus grand que mes sous-vêtements habituels, mais comme c’est un modèle pour les règles, j’aime bien qu’il soit un peu plus « loose » – mais ce n’est définitivement pas trop grand.

Je porte maintenant mes Thinx la majorité des jours où j’ai mes règles. Dans le cas où les jours avant mes règles, je n’aurais pas facilement accès à une salle de bain, je les porte « au cas où ». Le premier jour, je peux parfois porter mes Hiphugger toute la journée ou j’opte pour les porter seulement la nuit. Le jour 2, j’opte pour le modèle Super ou une serviette. Les jours qui suivent, je peux habituellement les porter la journée complète sans problème. La Cheeky est particulièrement confortable les jours très légers. Je connais mon flux, donc je sais quelles journées opter pour ces dessous. Ça vient avec un peu d’essai et erreur.

Et après?

La grande question : comment laver ces dessous? À vrai dire, c’est plus simple que j’imaginais. Je n’ai qu’à rincer la culotte à l’eau froide après l’avoir portée. Soit je la laisse sécher à l’air en attendant le prochain lavage, soit je l’ajoute à ma lessive foncée. Je les lave avec le reste. Ça ne tâche absolument rien, mais éviter votre brasser de blanc, tout de même! Ensuite, je l’accroche pour sécher à l’air. C’est tout.

Simple, efficace, inclusif. Le design des culottes tout comme l’aspect graphique de la marque est à souligner. Sur son site web, ses médias sociaux et les emballages de la marque, on retrouve un mix parfait d’illustrations minimalistes et des photos de fruits suggestifs ainsi que des poses créatives, mais jamais vulgaires.

En bref, je suis heureuse d’avoir découvert cette marque que vous oserez peut-être essayer vous aussi.

Oserez-vous essayer Thinx?

Obtenez 10$ de rabais sur votre première commande.

Photo : Thinx

Vous aimerez aussi